NEGOCIATIONS SENIORS : UN ACCORD ENCORE BIEN INCERTAIN !

La deuxième séance de négociation d’un nouvel accord sénior avait lieu jeudi 11/07/19. En amont, la direction avait transmis un pré-projet reprenant les propositions retenues lors de la séance de février dernier :

1 Le temps partiel de plein droit :
La CFTC Emploi avait demandé à partir de 55 ans, la direction propose plutôt 57 ans. Mais cette proposition ne retient pas l’attention des autres organisations syndicale qui ne voient pas forcément l’intérêt de proposer un droit au temps partiel pour les séniors…

2 La possibilité de faire ses 37h30 sur 4,5 jours pour les plus de 55 ans :
La CFTC Emploi a mis en avant que ce dispositif reposait sur la base du volontariat et que les agents pouvaient décider eux-mêmes s’ils souhaitaient faire un peu plus que 7h30 par jour afin de se libérer une demi-journée par semaine.
Pourtant, la proposition a recueilli parmi les autres organisations syndicales au mieux de l’indifférence, au pire une vive opposition, au motif « qu’il ne faut pas encourager les
agents à augmenter leur temps de travail quotidien. », parlant même de « régression
sociale » ! Visiblement laisser le choix aux agents ne semble pas être une priorité pour tout le monde !

3 La possibilité de faire ses 32h30 sur 4 jours pour les plus de 60 ans :
A l’issue des échanges, la direction a proposé que les plus de 60 ans puissent travailler 32h30 sur 4 jours (en intégrant l’heure de sortie anticipée prévue dans la CCN).

4 Transformer l’indemnité de départ en crédit temps pour partir plus tôt :
La direction a fait part de certaines difficultés techniques pour mettre en place cette mesure. La CFTC Emploi a suggéré d’utiliser un système « d’abondement bonus » du compte épargne temps afin de lever les principaux freins. La direction va approfondir son étude de faisabilité.

5 Etendre aux agents publics la réduction d’une heure pour les plus de 60 ans :
La mesure n’apparaît pas dans le projet d’accord. La direction n’y est pas opposée, mais toute modification du statut 2003 implique un processus long avec le ministère de tutelle.
Une modification du statut étant déjà en cours pour intégrer la nouvelle classification des agents publics, cela pourra être fait dans un second temps.

Nous déplorons toujours le manque de moyens mis sur la table, mais regrettons également le dogmatisme qui conduit à renoncer à des propositions qui peuvent intéresser le personnel. A ce stade, il y a un risque réel d’absence d’accord faute de matière.

Prochaine séance de négociation : le 17 octobre 2019.

Recherche rapide
Adhérer à la CFTC Emploi
Fermer le menu