Négociation classification – 3ème réunion

Cet Accord pérennise le budget minimum de 0,8% de la masse salariale pour la campagne annuelle de promotion. La CFTC Emploi demande que l’enveloppe de promotion soit portée à 1% avec une mesure exceptionnelle la première année de 0,2% supplémentaire. Cette proposition compenserait les effets pervers constatés lors des campagnes de promotion de 2013 et 2014. En effet, les Directions Régionales ont utilisé les enveloppes de promotions pour anticiper des changements de coefficient liés à la première négociation concernant la classification. Cette classification prévoit l’intégration de tous les articles 19.2 dans le nouvel échelon, dont les articles attribués pour les femmes revenant d’un congé maternité, ainsi que les 19.2 issus de l’accord égalité professionnelle. La CFTC Emploi demande que les articles attribués dans ces conditions soient conservés et non intégrés dans le nouvel échelon. La CFTC Emploi demande à ce que les salariés s’étant vus attribuer un coefficient de base (190-0, 210-0, 230-0 ou 280-0) après avoir eu un coefficient en échelon 2 (190-2, 210-2, 230-2 ou 280-2) puissent avoir un repositionnement avec effet rétroactif de 6 mois sur ces nouveaux échelons. Cet accord prévoit l’automatisation du premier avancement des nouveaux REP au bout de deux ans d’ancienneté. La CFTC Emploi demande la même évolution pour les RRA. La CFTC Emploi souligne la forte évolution du poste de RRA depuis sa création. Leurs compétences ont évolué. Ils sont passés d’un rôle technique à celui d’un pédagogue, animateur de réunion et intégré à l’ELD. La direction reconnaît que le métier de RRA est en pleine mutation. Il s’agit d’un métier passerelle avec une forte transversalité sur les activités des agences. La CFTC Emploi mettra tout en œuvre pour qu’enfin le personnel obtienne une classification reflétant la réalité de leurs emplois-métiers. Comment peut-on envisager de continuer avec une classification qui a 22 ans et qui est devenue obsolète depuis la fusion. A ce jour, le seul moyen mis à notre disposition pour faire valoir nos droits sur les promotions, c’est de saisir la CPNC article 39, dont les délais sont de 18 mois pour obtenir une réponse.

La CFTC Emploi défend et continuera de défendre toutes les catégories de personnel dans cette négociation.

Recherche rapide
Adhérer à la CFTC Emploi
Fermer le menu